“Sois libre de peur” Ouriel

« Père Ouriel, dans ton grand souhait, tu nous demandes d’être « libres de peur » et dans ton psaume 216, tu dis que « La peur est la condamnation de l’homme qui s’est détaché de Dieu. » Père, puisque tout est vivant, la peur est un esprit qui est en nous et qui nous influence. Comment pouvons-nous faire pour le guérir et l’ennoblir par les mondes supérieurs afin d’honorer ta parole ? » Ouriel #archangeouriel

“Trouve ce pour quoi tu es doué, ce pour quoi tu es fait, ce qui t’accomplit et que tu aimes, et sois enthousiaste, spontané, jeune et fais grandir les dons qui sont les tiens, car c’est ainsi que tu connaîtras la plénitude d’être”

Ouriel #ArchangeOuriel 16:17

Règle 1. Conduis les racines de ton être vers ta conscience…

… ta sensibilité, ton intelligence et éveille-toi dans ce qui est supérieur. Ainsi, tu relies les mondes, tu deviens un activateur de la Lumière, agissant en harmonie avec les mondes et les mondes. Tu ne peux pas être intelligent ni raisonnable si tu n’as pas harmonisé en toi tous les mondes dans ton agir et si tu es l’instrument d’un air inconscient ou d’une eau mélangée de plusieurs mondes incohérents.

Règle 2. Sache que la conscience et la sagesse en toi…

… sont directement liées à la qualité de vie de tes pieds. En l’homme, tout ce qui foule et porte est la vie même de la sagesse.

Règle 3. Diriger la pensée, le sentiment, la volonté…

… la conscience, la clarté dans un acte déterminé t’apportera la puissance et te permettra de devenir un bon créateur. Lorsque son jardin est bien clôturé, l’homme connaît la sécurité et peut contrôler sa vie. Lorsqu’il connaît ses limites, l’homme ne va pas dans un monde inconnu et non maîtrisé. Mais la clôture ne doit pas être la frontière qui l’emprisonne dans le monde des hommes. Elle doit plutôt être un zodiaque qui le rend vivant dans l’universel et qui fait de lui un créateur en harmonie avec le cosmos. Tu dois participer à la vie qui anime tout. Sois vivant de tous les mondes que tu rencontres pour participer à la vie universelle et vivre avec elle. Ainsi, tu deviens un être universel.

Règle 4. Tu ne dois pas être envoûté par les modes…

… les couleurs, les impulsions, les concepts, les tendances de la vie des hommes inconscients, sinon tu perdras ton être essentiel et la dimension universelle de ta vie. Sache que le monde des hommes n’est qu’un pâle reflet de tout ce qui existe en plus grand et plus magnifique. Si tu ne vis que sous la domination des tendances, des envies qui te viennent du monde limité des hommes, tu ne pourras jamais enfanter une œuvre véritable, car tu auras utilisé des éléments et inspirations qui n’ont pas de vie propre.

Règle 5. Ne vis pas uniquement pour ton corps, mais …

… apprends à le parfaire pour qu’il soit la manifestation de ta vie intérieure unifiée à la vie supérieure. Tes réalisations seront justes et tu pourras toujours prendre appui sur elles et retrouver ton être véritable et ton chemin d’éternité. Celui qui accomplit extérieurement ce qu’il ne porte pas en lui est un mort agissant comme un vivant. Il appartient au monde noir qui efface l’acte et la présence des Anges dans le monde de la Mère. Ce monde vit pour construire un mur afin que les Anges de la lumière du Père ne puissent déposer les semences de la vie supérieure en terre. Alors la terre de l’homme devient désolation et mort.

Règle 6. Je ne viens pas pour que tu contemples le pain …

… de vie, mais pour que tu le manges et transmettes le savoir. En recevant de ta bouche et de tes mains la recette, l’homme pourra également faire son pain, le manger et vivre lui aussi librement et consciemment dans la belle lumière du Père et de la Mère. Seuls le savoir, la connaissance, l’amour vécus peuvent être transmis. Et sache que les voleurs ont le droit de s’emparer de ce qui n’est pas vécu. Ce qui n’est pas vécu est une mauvaise graine qui ne peut faire pousser que les ronces et les épineux, qui aujourd’hui prospèrent partout dans la vie des hommes. Seul ce qui se tient dans la balance de la vérité, qui a été pesé et mesuré, goûté et expérimenté, peut devenir une graine qui servira à renouveler la vie dans la sagesse. La vie est vivante par le renouvellement. Elle est morte par la conservation. Les doigts qui veulent à tout prix tout conserver pour que rien ne leur échappe apportent la mort.

Règle 7. Je suis les 4 corps, magnifiés en 4 sceaux …

… magiques dans la réalité de la vie de l’homme1. Je ne suis pas la pensée, le sentiment, le désir. Je suis la vitalité, la réalité, la puissance créatrice rendues tangibles par la sublimation du but en subtil. Si tu as conduit l’énergie vers la sublimation, si tu as rendu une chose meilleure, si tu l’as conduite vers la perfection du Père, alors tu existes dans la vie et le royaume de la Mère, qui transforme, renouvelle et ouvre un chemin vers la perfection. Si tu ne connais pas le chemin de la sublimation, tu es absent du royaume universel, tu es une âme errante, en attente. La magie de la transformation concrète fait de l’homme une réalité dans tous les mondes qui existent. Seule l’évolution apporte la connaissance et la direction vers un monde plus grand. Celui qui reste avec ce qu’il a ne peut vivre que dans son enchaînement, sa prison. Il n’est identifiable dans aucun monde. Conduis ce que tu as vers la perfection, vers la sublimation.

Va de l’avant dans la bonne direction.

1 – Les 4 corps sont la terre, l’eau, l’air et le feu et les 4 sceaux magiques sont ceux donnés à la Nation Essénienne à travers la Ronde des Archanges : le Travail, la Santé, la Famille, l’Argent.